Reçu à l’Académie française, François Sureau n’a pas mâché ses mots en défendant les libertés publiques !

L’avocat et écrivain François Sureau, ayant été élu à l’Académie française au siège laissé vacant par la mort de l’historien Max Gallo, y est venu prendre séance ce jeudi 3 mars. Lors de son discours de réception, Sureau a rendu un vibrant hommage à son prédécesseur en même temps qu’il étrillera le recul des libertés qui lui sont si chères.

Un extrait fort du discours vibrant de l’un des plus fervents et éloquents défenseurs des libertés publiques :