Akhenaton rétablit la vérité concernant son hospitalisation et répète son opposition au vaccin et au pass sanitaire

Invité ce jeudi 2 septembre de l’émission « Télématin » sur France 2, Akhenaton a évoqué pour la première fois son hospitalisation après avoir contracté le Covid début août, et a répété son opposition au vaccin et au pass sanitaire.

Le rappeur est d’abord revenu sur l’épisode de hospitalisation, démentant avoir été admis en réanimation. « Je n’aurais pas repris les concerts si j’étais allé en réa. », a-t-il expliqué. « Je suis resté quatre ou cinq heures en réanimation avec une machine qui s’appelle Optiflow. En fait, ils m’ont réoxygéné, et après, je suis resté trois jours en observation. », poursuit-il, dénonçant « une hystérie médiatique » qui s’est emparée de lui.

Akhenaton a également réaffirmé son opposition au vaccin et au pass sanitaire. « Aujourd’hui, la loi européenne ne reconnaît pas cette thérapie-là comme étant un vaccin mais comme une thérapie génique. (…) Je ne suis pas antivax, je ne veux pas me faire ce vaccin-là. C’est très différent. », insiste celui qui ne perçoit pas le pass sanitaire comme étant une mesure scientifique mais plutôt « politique ». « J’ai pris position contre le pass sanitaire parce que pour moi, ce n’est pas une mesure scientifique. Le métro s’en passe, le train ne s’en passe pas, c’est scientifique ? C’est politique ! Les professeurs non-vaccinés et les élèves vaccinés, c’est scientifique ? C’est politique ! L’Assemblée nationale sans pass et les concerts avec pass, c’est scientifique ? Non, c’est politique ! », a-t-il estimé avant d’ajouter : « Ce qui me dérange, dans le pays, c’est que tous nos plus grands scientifiques ont été dénigrés, moqués, par des consultants santé de plateaux de télévision qui ont un Bac+2. Au bout d’un moment, il faut être sérieux. La science doit réappartenir à la science, elle ne peut pas appartenir au commerce. ».